A savoir

 

  • Seuls les campings en France seront remboursés à partir de 2024.

 

  • Tout remboursement d'un dossier camping entraine le blocage sur les inscriptions de voyages organisés.

 

  • Le salarié Manpower doit obligatoirement participé au séjour et la facture doit être à son nom et  son prénom afin d’être remboursé.

 

  • Types de logements pris en charge : mobil home, bungalow, chalet, cottage, roulotte, emplacement. Ces locations doivent être effectuées auprès de professionnel du tourisme. Attention : Les locations de gîtes plain-pied, d'hôtels, de caravanes et d’appartements ne sont pas prises en compte même si elles se trouvent sur le terrain de camping. Toutes les réservations auprès de particuliers seront refusées.

 

  • Sont exclus du calcul de la subvention : les assurances, les taxes, les formules de restauration, les animaux, les options diverses (liste non exhaustive).

 

  • Les campings réservés via des plateformes de type Booking.com, Airbnb, Showroomprivé.com, Veepee etc... ou les campings à la ferme seront refusés sans exception.

 

  • Le CSEC ne prend en charge qu'un logement pour une même période.

 

  • Le séjour ne peut excéder 30 jours consécutifs.

 

  • Le CSEC ne subventionne pas les campings pendant la mission d’un salarié (hors absence autorisée à justifier par l’agence Manpower), ni les résidences principales sur un terrain de camping.

 

  • La subvention est prise en compte sur l'année de réalisation du séjour. En cas de séjour à cheval sur 2 années, la subvention sera affectée sur l'année cumulant le plus de jours.

 

  • Le remboursement intervient en fonction du budget disponible à réception de votre dossier. Il n'est donc pas garanti.

 

  •  Seule la fiche de paie fournie lors de la création du dossier est valable. Aucune modification ne pourra être effectuée par la suite.

 

  • La fiche de paie doit obligatoirement être intégrale, sans modification et aucune partie ne doit être dissimulée. Le CSEC refusera les documents non conformes.